W11 - Démarche appréciative et alliance thérapeutique entre patient et praticien : narrativité et empathie Agnès Trébuchon / David Da Fonseca / Jean-Christophe Barralis (France)

Wednesday, March 20, 2019 2:30 PM - 3:45 PM
Workshop
Topics
AI research and development
Information

Dans la posture appréciative lorsque les patients racontent une histoire positive, les effets de cette narration déclenche le processus chimique des neurostransmetteurs tels que l’ocytocine et la sérotonine.  Ces derniers facilitent la confiance, l’empathie, le dialogue mutuel. Un sujet passionnant abordé par un angle scientifique avec des intervenants experts tels que :

Le Professeur Agnès Trébuchon, neurophysiologiste et neurologue à Hôpital de la Timone, initiée à l’Appreciative Inquiry

Le Pr David Da Fonseca, pédopsychiatre, chef du pôle psychiatrique de l’APHM à Marseille, praticien en Appreciative Inquiry

Jean-Christophe Barralis, psychopraticien, agréé par la Fédération française de psychothérapie et de psychanalyse, cofondateur de l’Institut Français d’Appreciative Inquiry, 

Situation :

La relation praticien-patient est définie comme une relation thérapeutique, qui par sa nature peut être considérée inégale : le patient souffre et demande de l’aide ; le praticien médical ou thérapeute aide le patient grâce à son savoir technique et ses connaissances. 

Question :

Dans cette situation, comment favoriser la relation ? , comment optimiser la confiance et faire que le lien patient-praticien soit au service du soin médical et thérapeutique ?

Adaptation :

Afin de faciliter ce lien et la réussite du traitement, il est important d’adopter une posture accueillante et de confiance. Cela participe dans la réussite du traitement. L’approche appréciative , basée sur les forces et sur ce qui fonctionne bien, est une méthode facilitatrice dans le contexte thérapeutique, médical et chirurgical . En effet, elle déclenche un processus d’alchimie et de chimie neuronale par des étapes successives , permettant un abord optimal du patient. Depuis l’accueil dans la salle d’attente jusqu’à l’intervention , adopter une attitude appréciative tel que inviter à raconter des histoires positives permet une neurochimie fort facilitante pour le déroulement des soins à prodiguer. Souligner les éléments positifs, engager des conversations autour d’expériences réussies , inviter à une narration sont des facteurs importants dans l’alliance thérapeutique(1). 

Dans cette posture appréciative lorsque les patients racontent une histoire positive, les effets de cette narration déclenche le processus chimique des neurostransmetteurs tels que l’ocytocine et la sérotonine.  Ces derniers facilitent la confiance, l’empathie, le dialogue mutuel (2).

Ils interviennent aussi dans la modulation de la douleur (3), un double effet analgésique central et périphérique(4). De plus, ils permettent de limiter la production de cortisol(5) , élément perturbateur au cours des anesthésies. Un autre acteur neurochimique telle la dopamine permet une bonne observance du traitement et un engagement fort de la part du patient. 

Ce concept d’alliance thérapeutique appréciatif fondé sur l`humain apparait comme une forme nouvelle de relation patient-praticien. Aborder ses patients autour de cette approche est un outil et une clé précieuse à intégrer dans une démarche de soins indispensable à la réussite du traitement et de la psychothérapie.